Étiquette : <span>langue bretonne</span>
Featured

Lettre au président de la Région Bretagne : déplacement du programme «Langues de Bretagne» dans la mission Culture «Qualité de vie et rayonnement», DANGER!

OBJET : déplacement du programme 318 « Langues de Bretagne » dans la mission 2 Culture : « Qualité de vie et rayonnement»

Monsieur le Président du Conseil régional de Bretagne,

Nous avons été informés que le Conseil régional de Bretagne s’apprêterait à faire voter un déplacement du programme 318 « Langues de Bretagne » le 15 décembre. 

Nous nous permettons de manifester une certaine surprise et incompréhension, d’autant que ce point n’a pas été abordé lors de la dernière session du Conseil Culturel de Bretagne. 

Ce déplacement a en effet une portée symbolique forte qui nous inquiète pour l’avenir. En effet, le choix d’inclure la politique des langues de Bretagne dans la même mission que la formation avait été un choix stratégique de la part du Conseil régional lors de la définition de la première véritable politique linguistique de Bretagne en 2010, avec la nomination d’une vice-présidence dédiée aux Langues de Bretagne. Cela avait, à l’époque, été salué et faisait depuis consensus au sein de l’ensemble des acteurs de la langue bretonne.

Ramener cette politique linguistique dans le domaine des activités culturelles et de loisirs, au sein d’un ensemble qui serait a priori dénommé, toujours selon nos informations, «  qualité de vie et rayonnement », ne semble pas aller dans le sens d’une véritable politique de réappropriation linguistique. L’enjeu est, en effet, la formation de locuteurs et la possibilité d’utiliser la langue bretonne dans l’ensemble des domaines de la vie quotidienne. 

Ce déplacement pourrait donc se traduire négativement dans les résultats de la politique linguistique, ce dont nous nous inquiétons fortement. Il nous paraît indispensable que cet éventuel changement d’organisation ne remette pas en cause l’autonomie budgétaire et d’action de la politique linguistique de la région afin de permettre la mobilisation de ressources sur l’ensemble des domaines d’action définis par les « Grandes orientations de la nouvelle politique en faveur des langues de Bretagne » votées en 2018. De même, l’application de ces orientations, de façon transversale à l’ensemble des services et compétences de la Région, est une nécessité pour obtenir des résultats cohérents.

Dans le même temps, vous n’êtes pas sans savoir que l’Etat « traine des pieds » pour appliquer la convention Etat-Région sur la transmission des langues de Bretagne, signée en mars 2022, singulièrement dans le domaine de l’éducation et de la signalisation routière sur les routes nationales. Nous craignons donc que ce soit un mauvais signal envoyé à l’ensemble des Bretonnes et des Bretons impliqués dans la transmission et le développement de la langue bretonne. 

Ce point rejoint par ailleurs une autre source d’inquiétudes, à savoir de nombreux signes qui laissent à penser que le budget en faveur de la langue bretonne n’augmenterait pas dans le budget 2023, contrairement aux engagements de votre majorité. 

Nous ne pouvons croire que la politique de mise à niveau en faveur de la langue bretonne n’aura duré qu’une seule petite année. Si nous comprenons les contraintes budgétaires (crise énergétique, inflation…), nous rappelons que les sommes en jeu sont loin des autres programmes structurants régionaux et que tendre vers un budget proche de 1% du budget de la région à la fin de cette mandature nous semble légitime dans le cadre d’une volonté réelle de mise en place d’une politique volontariste de réappropriation linguistique.

Nous vous assurons de notre volonté d’avancer ensemble pour l’avenir de la langue bretonne et resterons vigilants quant à l’application de la convention Etat-Région. Nous attendons une politique linguistique ambitieuse et renforcée et nous nous inquiétons des signes récents qui ne nous paraissent pas aller dans le bon sens.

Nous espérons que ce courrier retiendra toute votre attention et vous adressons, Monsieur le Président du Conseil régional de Bretagne, l’expression de nos salutations les plus respectueuses. 

Liste des associations signataires : 

Ai’ta!, Al Liamm, An Alc’hwez, Ar Redadeg, Ar Falz/Skol Vreizh, Bannoù-Heol ,Bed niverel, Brezhoneg e Brest, Brezhoneg war-raok Bro Redon, C’hoariva, Daoulagad Breizh, Divaskell Breizh, Div Yezh Breizh, Dispak, Diwan, Drouizig, Emglev Bro An Oriant, Emglev Bro Douarnenez, Emglev Bro Gwened – Ti ar Vro Gwened, Fédération du Gouren / Bodadeg ar Gouren, Les enseignants et enseignants-chercheurs du Département de breton et celtique Rennes 2 / Kelennerien ha kelennerien-enklaskerien Kevrenn ar Brezhoneg hag ar c’heltieg Roazhon 2, Mat ar Jeu – Strollad c’hoariva, Mervent, Mignoned ar Brezhoneg, KBP-APLB, KDSK, Keit Vimp Bev, Kelennomp!, Kevre Breizh, KLT Ti ar Vro Montroulez , Kreizenn Sevenadurel Vreizhek Abherve- Sant-Brieg, Kuzul ar Brezhoneg, Preder, Radio Kerne / Radio Naoned, Raok – Brezhoneg e Kreiz-Breizh, Safar – Strollad c’hoariva, Setu !, SKED, Skeudenn Bro Roazhon, Skol arzoù ar sirk, Skol an Emsav, Skol Ober, Stumdi, Roudour, Telenn – Ti ar Vro Sant-Brieg, Ti ar Vro Bro Kemperle, Ti ar Vro Bro Pondi, Ti ar Vro Gwengamp, Ti ar Vro Kemper, Ti ar Vro Landerne-Daoulaz, Ti ar Vro Treger-Goueloù, Ti Douar Alre, Teatr Piba, Timilenn, Yezhoù ha Sevenadur